Recherche
Faire un don et adhérer à l’association
Croix de Guerre : la règle de jeu d’Histoire
Dardanelles 1915-2015, notre site sur le Corps expéditionnaire d’Orient
Verdun 1916-2016 : la bataille au jour le jour
Mois par mois
Catégories
1914 1917 Alphonse Tellier Armée russe Arras Bataille de la Marne 1914 Berry-au-Bac Bossut Broussilov Chemin des Dames Courcelette Croix de Guerre Dardanelles Flers Françoise Thill-Million Front russe Galicie Gallieni Grande Guerre Haig Hugues Wenkin Jeu d'Histoire Joffre lance-flammes Le Mag Louis Vallin Légion étrangère Musée Nicolas II Petrograd Rawlinson Reconstituants Révolution russe SAM2G Somme Soukhomlinov Sturmtruppen Swinton Sylvain Ferreira Tanks VERDUN Villeneuve-le-Comte Vimy Wargame Ypres

Randonnée de Chauconin Neufmontiers du 23 mai 2015

Le 23 mai dernier, l’association Musée 14 – 18 de Villeroy a organisé sur la commune de Chauconin-Neufmontiers une randonnée sur les traces de la Brigade Marocaine.


En effet, cette dernière a combattu au côté des troupes Françaises lors de la Bataille de la Marne, plus particulièrement lors de la journée du 5 septembre 1914.
Une vingtaine de figurants en costume d’époque, de l’association Scènes et Marne 1914, était présent. Le long du parcours dans les champs et le bois du télégraphe, plusieurs saynètes ont été reconstituées pour retracer les événements.
La Brigade Marocaine est envoyée en France début août 1914. Le 5 septembre, elle s’engage dans les combats de Penchard/Monthyon aux côtés des troupes françaises jusqu’au 17 septembre 1914.
Le 5 septembre, les tirailleurs marocains attaquent la colline du bois du télégraphe près de Penchard. De nombreux officiers et tirailleurs sont tués car les autres régiments n’ont pas pu avancer et les deux régiments marocains doivent battre en retraite. En l’espace d’une seule heure, cette attaque coûte la vie à près de 1 150 hommes et 19 officiers. Les rescapés de la brigade marocaine se replient sur Villeroy sous les tirs particulièrement intenses des troupes allemandes.
A la fin des combats, sur 4 000 soldats débarqués en France, seuls 800 sont encore valides. Cette brigade marocaine sera dissoute le 23 septembre 1914. Ces deux régiments sont fusionnés en un seul.
C’est également, ce 5 septembre que le capitaine Guy Hugot-Derville, commandant de la 9e compagnie est blessé. Il se défendra jusqu’à la mort, revolver au poing et sera retrouvé le lendemain au sommet du bois de Penchard. Selon ses volontés, il souhaitait être inhumé là où il est tombé avec ses hommes. Désormais, il repose à la lisière du bois du Télégraphe où se trouve une croix en granit provenant de Bretagne.
Le souvenir de Charles PEGUY, Lieutenant du 5e bataillon du 276e RI, venu soutenir l’attaque de Penchard menée au côté de la brigade marocaine. Ecrivain, âgé de 41 ans, il meurt d’une balle au front, le samedi 5 septembre 1914 entre Penchard et Villeroy sur la commune du Plessis l’Evêque.

Frédérique Valette – SAM2G

 

Entamez la conversation