Recherche
Faire un don et adhérer à l’association
Croix de Guerre : la règle de jeu d’Histoire
Dardanelles 1915-2015, notre site sur le Corps expéditionnaire d’Orient
Verdun 1916-2016 : la bataille au jour le jour
Mois par mois
Catégories
1914 1917 Alphonse Tellier Armée russe Arras Bataille de la Marne 1914 Berry-au-Bac Bossut Broussilov Chemin des Dames Corps Canadien Courcelette Croix de Guerre Dardanelles Flers Françoise Thill-Million Front russe Galicie Gallieni Grande Guerre Haig Hugues Wenkin Jeu d'Histoire Joffre lance-flammes Le Mag Louis Vallin Légion étrangère Musée Nicolas II Petrograd Rawlinson Reconstituants Révolution russe SAM2G Somme Sturmtruppen Swinton Sylvain Ferreira Tanks VERDUN Villeneuve-le-Comte Vimy Wargame Ypres

15 septembre 1916 : les Tanks attaquent ! (2ème partie)

Comme évoqué dans notre premier article, les chars sont engagés principalement au sein des trois corps d’armées de la 4th Army du général Rawlinson. Après avoir présenté les combats des mastodontes d’acier avec les divisions d’infanterie du XV Corps, voici le récit des engagements au sein du III Corps britannique.

Objectif High Wood

L’infanterie du III Corps (général Pulteney) opère à gauche du XV Corps. Les 15th et 50th Divisions doivent s’emparer de Martinpuich tandis que la 47th Division a pour objectif High Wood. Pour mener à bien cette mission, huit chars ont été mis à disposition, mais seuls quatre d’entre eux pourront effectivement participer aux combats (chars D21, D22, D13 et C23). La veille de l’assaut qui doit être mené conjointement à la 141st Brigade, les équipages de chars viennent inspecter le terrain. Ils constatent que celui-ci, jonché de souches d’arbres et de trous d’obus, est impraticable pour leurs engins. Par ailleurs, étant donné que l’infanterie britannique tient la lisière sud du bois, il n’est pas question de bombardement préliminaire avant l’assaut pour éviter les tirs fratricides. Malgré ces difficultés et l’avis défavorable des équipages, l’engagement des chars est tout de même maintenu.

german_defensive_lines_martinpuich_le_sars_and_flers_area_somme_1916

Vue d’ensemble de la zone d’attaque du III Corps britannique avec le « High Wood » au centre.

Le 15 septembre à l’aube, les chars s’élancent. Ils doivent permettre à l’infanterie d’atteindre la position Switch Line, première ligne de défense allemande, avant d’effectuer un second mouvement jusqu’à la Flers Line. Les ordres sont simples : ils doivent occasionner le plus de dégâts possibles jusqu’à l’arrivée des fantassins. Les chars D21 (Lieutenant Sharpe) et D22 (Lieutenant Robinson) doivent progresser le long de la lisière sud de High Wood avant de poursuivre vers le nord-est en direction de la Switch Line. Dans le même temps, le char D13 (sous-lieutenant Sampson) doit passer au centre du bois malgré les obstacles pour ensuite prendre la direction de Flers. Le char C23 du sous-lieutenant Strother doit faire route vers le nord-ouest du bois avant de rejoindre le char D13.

Dès le début de l’assaut, les quatre chars s’égarent faute de pouvoir se repérer dans ce paysage dévasté et sont en retard sur les fantassins. Le char D22, qui a perdu sa route, tire même au canon sur une tranchée occupée par le 6th battalion (City of London) Rifles. L’infanterie quittent ses lignes et dépassent rapidement les blindés qui cherchent à s’orienter. Les premières vagues sont fauchées par les mitrailleuses allemandes intactes. Le char D22 poursuit sa progression mais s’embourbe dans la Worcester Trench en quittant le bois. Il ne pourra pas participer aux combats. Le D21 de Sharpe s’embourbe lui aussi sur les bords d’un cratère aux abords de la Switch Line, position depuis laquelle il peut néanmoins soutenir les fantassins avec ses mitrailleuses de bord (le D21 est un char « femelle »). Le D13, baptisé « Delilah, atteint la Switch Line et prend en enfilade les troupes allemandes. Le char est néanmoins touché par un obus et prend feu. Le sous-lieutenant Sampson est contraint d’évacuer avec son équipage (3 hommes sont blessés) et poursuit le combat à pied et parvient même à capturer une quinzaine de soldats allemands. Le char C23, baptisé « Clan Ruthven » de Strother n’aura pas l’occasion de participer à la bataille puisqu’il est immobilisé dans High Wood par un tronc d’arbre.

h02113

Epave supposée du char D13 « Delilah » du sous-lieutenant Sampson

Faute d’un soutien efficace des chars en raison de la nature déplorable du terrain sur lequel on les a engagés malgré la réticence de leurs équipages, la 47th Division ne peut pas déboucher de High Wood. Les quatre bataillons d’assaut de la division ont perdu plus de 30% de leurs effectifs.

La prise de Martinpuich

15-sep-cdn-iii-corp-jpg

Carte des combats pour Martinpuich et Courcelette.

Sur le flanc gauche du III Corps, la 15th Division réussit à s’emparer de Martinpuich avec l’aide de trois chars (D20, D24 et D25). Le char D23 du Captain Mann ne participera pas à l’attaque suite à une chenille cassée avant d’atteindre le point de rassemblement. Le char D24 (Lieutenant Stones) et D25 (Second Lieutenant Colle) traversent la ligne de front à 6h03 et avancent vers Hook Trench et Switch Trench. La progression avec l’infanterie se déroule correctement et les deux positions allemandes conquises. A 7h, alors qu’ils reprennent leur marche en avant vers la seconde ligne allemande, le char D24 est touché par deux fois par l’artillerie allemande. L’un des obus sectionne une chenille et le Lieutenant Stones est contraint d’abandonner son engin. Pendant de temps, le char D25 atteint la route encaissée aux abords de Martinpuich et repart à 8h01. Il parvient alors aux premières maisons à l’est du village et réduit au silence trois nids de mitrailleuses facilitant ainsi la prise du village par les fantassins. Il retournera dans les lignes britanniques malgré une direction endommagée. Le char D20 du Second Lieutenant Drader attaque en soutien des fantassins de la 46th Brigade à l’extrême gauche du dispositif du III Corps. Il atteint la Bottom Trench et la Tangle Trench pour constater que les Allemands les ont désertées ou se rendent. Il poursuit ensuite sa progression sur la route encaissée tirant sur les abris construits dans les remblais. Il s’arrête ensuite près de Tangle Trench et ouvre le feu sur les Allemands qui s’enfuient mais aussi aussi sur ceux qui résistent encore dans leurs tranchées. Drader n’atteindra pas son dernier objectif : la Factory Line probablement faute de carburant. Il reviendra intact dans ses lignes tandis qu’à 15h, Martinpuich est conquis par l’infanterie.

(A suivre…)

SYLVAIN FERREIRA

Entamez la conversation